Adret Pont-Rouge

Développement
durable

Concept énergétique

Parallèlement à l’élaboration du plan localisé de quartier, un concept énergétique territorial (CET) a été réalisé en 2011. Celui-ci a privilégié la géothermie comme vecteur énergétique principal pour répondre aux besoins des secteurs activités et logements embrassant la gare Lancy Pont-Rouge. Suite à un appel d'offres, la solution proposée par la société ALPIQ SA a été retenue pour ce projet.

LE SOUCI DE L’ENVIRONNEMENT

Depuis le début de la planification des travaux dans la zone, les CFF et le Canton de Genève veillent à intégrer les préoccupations environnementales dans leur développement. En matière énergétique, ces deux acteurs souhaitent en effet une réalisation exemplaire visant, notamment, 90% d’énergie renouvelable pour alimenter les deux secteurs à l’est et à l’ouest des voies ferrées.

La géothermie à l’honneur

Pour répondre à cet objectif ambitieux, la rationalisation des consommations à la source est nécessaire. Il prévoit notamment pour le chauffage en hiver une rehausse de température avec des pompes à chaleur centralisées et en été, le refroidissement des bâtiments CFF par géocooling. La mutualisation des sondes géothermiques sur l’ensemble du quartier permettra d’extraire les énergies chaudes et froides nécessaires aux bâtiments tout en garantissant, à long terme, l’équilibre thermique du terrain. Le projet s’appuie également sur la mixité des constructions – bureaux versus logements – pour créer une balance entre les demandes énergétiques.

ALPIQ SA remporte l’appel d’offres

Le marché, gagné par ALPIQ SA en 2011, porte sur la planification, le financement, l’installation et l’exploitation d’installations de production et de distribution de chauffage ainsi que sur la mise en place de systèmes de refroidissement pour les bâtiments. Les travaux du contracteur énergétique devront être réalisés en fonction de l’avancement des différents projets en cours.

Mobilité

Situé à proximité d’un nœud de communication dense, le quartier de l'Adret Pont-Rouge sera parfaitement desservi par les transports publics et bénéficiera, en plus, d’un accès rapide au système autoroutier. Mais le principe de mobilité douce ne sera pas en reste, notamment à l’intérieur du périmètre.

L’aménagement d’un circuit piétonnier reliant le quartier au Bachet et à la rampe de Lancy en est une parfaite illustration. Les vélos auront, eux aussi, leurs espaces de circulation et une vaste vélostation de 1'250 places.

Au cœur du réseau

La gare de Lancy Pont-Rouge, terminée à ce jour, et son interface de transports publics (trains, trams, bus) ainsi que la connexion de la zone aux réseaux des routes cantonales et nationales, donneront à tout le secteur l’envergure d’un pôle important. Un accès comprenant l’aménagement d’une place centrale à l’entrée du lot A, dite Place de Pont-Rouge, permettra au quartier de l'Adret Pont-Rouge d’être ainsi relié à ce vaste ensemble. Cet espace officiera aussi en tant que lieu de rencontre.

Transitions et stationnement

Les transitions entre le lot A, les espaces publics et les parcelles attenantes sont importantes pour le fonctionnement et la qualité du projet. Dans ce cadre, la conception des aménagements extérieurs sera très étroitement liée à celle des accès aux logements, aux activités et aux équipements publics. Les places de stationnement, prévues en sous-sol, représentent - par rapport à la surface de logements - un ratio très inférieur à la situation prévalant actuellement dans le secteur. Une vélostation sera intégrée au sous-sol avec un accès direct aux quais du CEVA. Plusieurs places pour vélos sont également prévues sur la place de la Gare.

La promenade 

Résultat d’un concours international, la promenade prévue proposera, à terme, un parcours continu de mobilité douce entre le quartier du Bachet et le plateau de Tivoli. Traversant tout le périmètre de l'Adret Pont-Rouge, ce cheminement aura un impact direct sur la qualité des espaces publics et fera partie intégrante des structures de mobilité interne du quartier.